N°46

 
dernière parution

Georges Fenech et les trafiquants d’armes

mardi 8 juin 2010

Georges Fenech et les trafiquants d'armes

Georges Fenech était lui aussi sur le banc des prévenus, mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux. L’ Association Professionnelle des Magistrats (APM), syndicat aujourd’hui dissous, dont il était le président, avait en effet reçu 100 000 francs (soit 15 244 euros) des mains de Pierre Falcone (via la société Brenco France dirigée par celui-ci). Cette somme représentait la moitié du budget annuel de l’association.

L’enquête avait relevé plusieurs étrangetés, comme le fait qu’un membre de l’APM s’était efforcé de faire disparaître toute mention de la société Brenco des fichiers de l’APM. 

Pour sa défense, Georges Fenech a toujours affirmé ne rien savoir des activités de marchand d’armes de Pierre Falcone. Etrange ignorance ... A la barre, le Général Mouton, qui avait présenté Pierre Falcone à Georges Fenech, affirme avoir indiqué à Georges Fenech que Brenco travaillait dans le domaine de l’armement. A l’époque, plusieurs articles de presse avaient déjà été publiés sur Pierre Falcone, le mettant en cause pour des ventes d’armes à destination de l’Angola.

Les allégations de G. Fenech n’ont guère convaincu le tribunal de grande instance de Paris, comme le montrent ces extraits du jugement du 27 octobre 2009, qui soulignent un manque patent de prudence et de discernement, manque particulièrement regrettable chez un haut fonctionnaire et ancien magistrat qui se plaît à fustiger des mouvements spirituels. En effet, G. Fenech aurait fait preuve au mieux d’une consternante naïveté : Il n’a pu s’abstraire des interrogations de bon sens que pouvait susciter la conversion de cette somme en 50 abonnements à une revue d’intérêt relatif.

Le tribunal correctionnel a relaxé G. Fenech, faute de preuves, malgré les réquisitions du procureur qui avait demandé six mois de prison avec sursis et malgré l’intime conviction du juge, exprimée en termes mordants :

“En obtenant un virement de 100 000 francs, ordonné le 7 octobre 1997 en faveur de l’APM, dont il était le Président, monsieur Fenech a fait office d’intermédiaire au sens de l’article 321-1 du code pénal incriminant le recel. Contrairement a ce qu’il a soutenu, cette circonstance de fait caractérise l’élément matériel constitutif de délit [...]

Après dix-sept ans d’expérience professionnelle, M. Fenech s’est certainement aperçu que la société Brenco France ne disposait pas du volume d’activité ou de la notoriété des bailleurs de fonds comme l’IUMM ou le groupe AXA, qui avaient estimé utile d’apporter leur appui à l’association professionnelle des magistrats [APM].

Ayant eu à connaître d’infractions économiques et financières, la plus simple des arithmétiques lui a sûrement fait remarquer que la somme de 100.000 francs allouée[par M. Falcone] représentait environ la moitié du budget annuel de son association (…) Même dans l’enthousiasme d’une collecte fructueuse, il n’a pu s’abstraire des interrogations de bon sens que pouvait susciter la conversion de cette somme en cinquante abonnements à une revue d’intérêt relatif, destinés à une société dont il disait presque tout ignorer.

Il n’est toutefois pas possible de déduire (…) que ce qui relève, au moins, d’un manque patent de prudence et de discernement caractérise l’intention constitutive d’un délit de recel. Faute d’éléments objectifs apportant la preuve de l’intention délictueuse et permettant de forger une conviction qui, pour être intime, ne saurait valablement reposer sur des présomptions, si fortes soient-elles, M. Fenech doit être relaxé”.

Tout cela ne serait pas si grave, s’il n’y avait pas la mémoire des enfants angolais morts ou estropiés pour le profit des marchands d’armes. Un sujet sur lequel Georges Fenech ne s’est guère exprimé.

Mais peut-être ignore-t-il que les armes tuent ...

Recherche

Brèves

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire (Vidéo)
jeudi 28 août 2014

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire (Vidéo)  >>lire la suite...

Notre lettre d’information d’avril 2014 est parue
jeudi 1er mai 2014

Sommaire : La Scientologie reconnue comme religion au Royaume Uni La Scientologie inaugure son nouveau centre spirituel, une cathédrale pour le futur L’Eglise de Scientologie lance une campagne d’information sur les actions humanitaires de ses « ministres volontaires » Lire la lettre  >>lire la suite...

17 Octobre : NOUVELLE RECONNAISSANCE DE LA SCIENTOLOGIE EN EUROPE
jeudi 17 octobre 2013

LA SCIENTOLOGIE EST PLEINEMENT RECONNUE COMME RELIGION ET ASSOCIATION D’UTILITE PUBLIQUE EN HOLLANDE La Cour d’Appel fiscale d’Amsterdam a rendu aujourd’hui 17 octobre 2013 une décision historique dans laquelle elle conclut que : « L’Eglise de Scientologie d’Amsterdam est confirmée comme étant une  >>lire la suite...

L’Eglise de Scientologie annonce porter l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, « loin des pressions de l’exécutif »
mercredi 16 octobre 2013

Cet arrêt est une première victoire en ce sens qu’il a définitivement débouté l’unique partie civile, l’association UNADFI, qui était venue polluer les débats illégalement tout au long du procès. En ce qui concerne le rejet du pourvoi, c’est une opportunité qui nous est offerte de porter cette affaire  >>lire la suite...

OSCE - L’Eglise de Scientologie dénonce : les pouvoirs publics français tentent d’exporter leur politique d’intolérance en Europe
mardi 15 octobre 2013

Lors de la Conférence d’examen sur la dimension humaine de l’OSCE, qui s’est tenue à Varsovie du 23/9 au 4/10/2013, l’Eglise de Scientologie a rappelé les tentatives répétées de la Miviludes pour convaincre les voisins européens de la France du bien-fondé de sa politique d’intolérance à l’encontre des  >>lire la suite...

Interview de Bashy Quraishy : le célèbre journaliste et militant des droits de l’homme a été pris à partie lors de la Conférence annuelle de la FECRIS à Copenhague
mercredi 9 octobre 2013

1. Qui est Bashy Quraishy ? 2. Résumé de quelques extraits 1. Qui est Bashy Quraishy ? Il est né en Inde, mais a grandi au Pakistan. Il est membre de plusieurs commissions, comités et conseils concernant les Droits de l’homme, les questions d’égalité ethnique ou religieuse, l’anti-racisme,  >>lire la suite...

Dernière vidéo

* MIVILUDES : La vérité sur des mensonges
* MIVILUDES : La vérité sur des mensonges

Ouvrages et dossiers

  • Les reconnaissance religieuses de la Scientologie en Europe et dans le monde Les reconnaissance religieuses de la Scientologie en Europe et dans le monde
  • The new heretics of France The new heretics of France
  • Réveil du religieux, éveil de la société Réveil du religieux, éveil de la société
  • France 2012, Inquisition en bande organisée France 2012, Inquisition en bande organisée
  • Liberté d'accès aux documents administratifs Liberté d’accès aux documents administratifs
  • La liste noire, un rapport sous influence La liste noire, un rapport sous influence