N°46

 
dernière parution
Accueil Actualités Conférence de l’OSCE du 29 Sept. au 10 Oct.2008 à Varsovie

Conférence de l’OSCE du 29 Sept. au 10 Oct.2008 à Varsovie

lundi 3 novembre 2008

Le thème de la 12eme réunion de travail fut celui de la "Liberté de Religion et de Croyance". A cette occasion de nombreux gouvernements et organisations non gouvernementales ont pu exposer différentes sources de discriminations religieuses à l’oeuvre en Europe. Voulant ainsi mettre en lumière les agissements de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) et les violations répétées du droit à la liberté de religion et de conscience commises par plusieurs ses membres, L’Eglise de Scientologie par l’intermédiaire de son Bureau des Droits de l’Homme, a présenté le résultat de ses investigations. Nous vous livrons la première partie de ce texte en français.

Bureau des Droits de l’Homme de l’Eglise de Scientologie Internationale Soumission à l’OSCE – Réunion de mise en œuvre de la dimension humaine

Réunion de travail du 7 octobre : Liberté de religion et de croyance
— - La FECRIS : une source de discrimination religieuse à l’OSCE, en violation du droit à la liberté religieuse selon les Accords d’Helsinki

La Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme (FECRIS) se décrit comme une réunion d’associations nationales de défense de la famille, de l’individu et de la démocratie et comme représentant des associations de lutte contre les caractéristiques « sectaires ». En réalité, cette association encourage et attise la discrimination et l’intolérance à l’égard des minorités religieuses et de leurs membres dans les pays de l’OSCE, en diffusant des informations fausses et trompeuses concernant ces groupes et à travers des actions qui interfèrent avec le droit des membres des minorités à la liberté de religion, à la liberté d’association et à la non-discrimination. Ces activités violent les principes de non-discrimination et de tolérance envers les minorités religieuses qui sont au cœur des Accords d’Helsinki, de la Convention européenne sur les Droits de l’homme et de la Déclaration des Droits (Bill of Rights) de l’ONU.

La FECRIS et ses membres sont un instrument pour encourager et attiser l’animosité à l’encontre des minorités de conviction visées à travers l’Europe. Certains individus liés à ces groupes se sont, dans le passé, livrés à des actions extrêmes comme la déprogrammation – qui comprend l’enlèvement et la détention abusive de personnes en raison de leur appartenance et de leurs croyances personnelles.

Actions illégales des groupes membres de la FECRIS en violation des Droits de l’homme

Voici quelques exemples de condamnations civiles et pénales concernant des actes abusifs et illégaux commis en violation des principes fondamentaux des Droits de l’homme du Conseil de l’Europe par des membres de la FECRIS (groupes ou individus liés à ces groupes) :

• Déprogrammation. L’un des actes les plus répréhensibles et les plus illégaux commis dans le passé par certains représentants de groupes membres de la FECRIS en violation des principes fondamentaux du Conseil de l’Europe est la technique de la « déprogrammation ». Dans une décision rendue par la Cour européenne des Droits de l’homme en 1999 contre l’Espagne concernant la détention forcée et la déprogrammation, la Cour des Droits de l’homme a établi que l’association AIS/Pro Juventud, membre de la FECRIS, avait une « responsabilité directe et immédiate dans … la privation de liberté … du plaignant » (37680/97, Ribera Blume et autres vs. Espagne)

• Déprogrammation. Cyril Vosper, qui faisait alors partie de la direction de FAIR, un groupe membre de la FECRIS au Royaume-Uni, a été condamné en décembre 1987 en Allemagne pour détention abusive et dommages physiques dans une affaire de déprogrammation. Il n’a pas été exclus de FAIR.

• Déprogrammation. En 1990, deux membres de SADK, groupe membre de la FECRIS en Suisse, ont été condamnés à une peine de prison à la suite d’une tentative violente de déprogrammation sur un membre du mouvement Hare Krishna. M. Rossi, porte-parole de SADK en 1990, s’est exprimé au nom du SADK en faveur de la déprogrammation, au cours de laquelle la victime avait été maîtrisée à l’aide de gaz lacrymogène, et a déclaré : « Nous soutenons et approuvons cet acte. »

• Déprogrammation. Des membres du groupe suédois FRI, membre de la FECRIS, ont été condamnés à la suite d’une tentative de déprogrammation sur un membre d’un groupe chrétien à Gothenburg, Suède.

Recherche

Brèves

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire (Vidéo)
jeudi 28 août 2014

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire (Vidéo)  >>lire la suite...

Notre lettre d’information d’avril 2014 est parue
jeudi 1er mai 2014

Sommaire : La Scientologie reconnue comme religion au Royaume Uni La Scientologie inaugure son nouveau centre spirituel, une cathédrale pour le futur L’Eglise de Scientologie lance une campagne d’information sur les actions humanitaires de ses « ministres volontaires » Lire la lettre  >>lire la suite...

17 Octobre : NOUVELLE RECONNAISSANCE DE LA SCIENTOLOGIE EN EUROPE
jeudi 17 octobre 2013

LA SCIENTOLOGIE EST PLEINEMENT RECONNUE COMME RELIGION ET ASSOCIATION D’UTILITE PUBLIQUE EN HOLLANDE La Cour d’Appel fiscale d’Amsterdam a rendu aujourd’hui 17 octobre 2013 une décision historique dans laquelle elle conclut que : « L’Eglise de Scientologie d’Amsterdam est confirmée comme étant une  >>lire la suite...

L’Eglise de Scientologie annonce porter l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, « loin des pressions de l’exécutif »
mercredi 16 octobre 2013

Cet arrêt est une première victoire en ce sens qu’il a définitivement débouté l’unique partie civile, l’association UNADFI, qui était venue polluer les débats illégalement tout au long du procès. En ce qui concerne le rejet du pourvoi, c’est une opportunité qui nous est offerte de porter cette affaire  >>lire la suite...

OSCE - L’Eglise de Scientologie dénonce : les pouvoirs publics français tentent d’exporter leur politique d’intolérance en Europe
mardi 15 octobre 2013

Lors de la Conférence d’examen sur la dimension humaine de l’OSCE, qui s’est tenue à Varsovie du 23/9 au 4/10/2013, l’Eglise de Scientologie a rappelé les tentatives répétées de la Miviludes pour convaincre les voisins européens de la France du bien-fondé de sa politique d’intolérance à l’encontre des  >>lire la suite...

Interview de Bashy Quraishy : le célèbre journaliste et militant des droits de l’homme a été pris à partie lors de la Conférence annuelle de la FECRIS à Copenhague
mercredi 9 octobre 2013

1. Qui est Bashy Quraishy ? 2. Résumé de quelques extraits 1. Qui est Bashy Quraishy ? Il est né en Inde, mais a grandi au Pakistan. Il est membre de plusieurs commissions, comités et conseils concernant les Droits de l’homme, les questions d’égalité ethnique ou religieuse, l’anti-racisme,  >>lire la suite...

Dernière vidéo

* MIVILUDES : La vérité sur des mensonges
* MIVILUDES : La vérité sur des mensonges

Ouvrages et dossiers

  • Les reconnaissance religieuses de la Scientologie en Europe et dans le monde Les reconnaissance religieuses de la Scientologie en Europe et dans le monde
  • The new heretics of France The new heretics of France
  • Réveil du religieux, éveil de la société Réveil du religieux, éveil de la société
  • France 2012, Inquisition en bande organisée France 2012, Inquisition en bande organisée
  • Liberté d'accès aux documents administratifs Liberté d’accès aux documents administratifs
  • La liste noire, un rapport sous influence La liste noire, un rapport sous influence