N°46

 
dernière parution
Accueil Archives Les derniers numéros N° 45 - Psychotropes : Attention danger Agir pour un monde meilleur : face à la violence et à l’insécurité

Agir pour un monde meilleur : face à la violence et à l’insécurité

vendredi 11 novembre 2011

Agir pour un monde meilleur : face à la violence et à l'insécurité

Selon un sondage publié par IPSOS/France Bleu début avril, 43 % des Français pensent que les conditions de vie (logement, sécurité, emploi) dans les quartiers sensibles se sont dégradées en 5 ans. 54 % des habitants de ces cités disent ne pas se sentir en sécurité dans leur quartier.

Chaque jour apporte en effet son lot de faits divers violents : meurtres à l’arme blanche, passage à tabac d’un jeune par une bande rivale, véritables guet-apens tendus aux pompiers ou aux policiers dans certains quartiers, couvre-feu décrété dans certaines villes de la banlieue parisienne.

L’association du Chemin du Bonheur entend bien se mobiliser sur le terrain, pour aider à renouer le lien social. « Partout, la diffusion à grande échelle du livret du Chemin du Bonheur crée des résultats spectaculaires », explique Stéphane Maleuvre, président de l’association française. « Ce code moral non religieux correspond aux valeurs de la laïcité. Il permet de recréer un socle de valeurs acceptables par tous. »

Les bénévoles de l’association mettent aussi la main à la pâte pour rendre les quartiers plus propres, appliquant ainsi le précepte 12 : Sauvegardez et améliorez votre environnement. Des actions de nettoyage des espaces publics sont régulièrement organisées, comme aux abords du canal St Martin, à Paris, ou sur la plage de Lacanau.

Un exemple : 
la Colombie

La violence a longtemps été une caractéristique de la Colombie : trafic de drogue, combats sanglants entre barons de la cocaïne, lutte armée contre la guérilla, enlèvements et meurtres par les FARC (forces armées révolutionnaires de Colombie) ont déchiré le pays pendant des décennies, entraînant violence et criminalité.

Au début de l’année 2009, des séminaires du Chemin du Bonheur ont été organisés dans la base à terre de la marine colombienne, située à Cartagena. C’est là que des militaires ont commencé la distribution du livret aux forces de la marine. Le colonel Ricardo Antonio Prado, de la Division des mineurs de la police nationale colombienne, et le colonel Carlos Mena, en charge de la police de l’état de Bolivar, ont ensuite pris le relais. Ces officiers organisèrent une série de séminaires dans les lycées et les collèges municipaux. Le Col Prado prit l’initiative d’une grande campagne de distribution par la police de Bogota. Ce programme, en prenant de l’ampleur, attira l’attention d’autres officiers, comme le capitaine Juan Carlos Flores, qui a fait distribuer les livrets aux marins chargés de combattre le trafic de drogue.

Ensuite, le programme s’est élargi au printemps et en été 2009, avec des séminaires destinés aux officiers navals de Colombie, puis aux forces du Colonel Prado. Sous ses ordres, les policiers ont distribué des livrets du Chemin du Bonheur dans plus de 12 villes : dans les quartiers pauvres, pour donner un outil qui permet à chacun d’améliorer les choses et d’aider ses amis et sa famille ; aux foules rassemblées pour le carnaval, où l’ambiance de fête donne envie d’apprendre comment mener une vie heureuse ; dans les écoles de commerce, pour donner aux jeunes des objectifs positifs à atteindre dans la société.

« Avec ce livret, j’ai été capable de changer la vie des gens d’une manière que je n’aurais pas crue possible, et à une échelle que je n’aurais jamais imaginée », explique le Colonel Prado. « Dans mes fonctions, je dois m’occuper des éléments les plus fondamentaux de la vie : crime, immoralité, toxicomanie, etc. Face à ces fléaux, on peut se sentir très seul. Mon objectif avait toujours été de réaliser des changements positifs dans mon pays, mais j’étais dans la même situation qu’un mécanicien qui ne peut pas réparer une voiture sans ses outils. Lorsque j’ai eu le Chemin du Bonheur entre les mains, j’ai su que j’avais les outils pour réparer cette voiture. Et quand j’ai utilisé ces outils, ça a commencé à marcher. »

Le colonel Gustavo Diaz, directeur des études sur les droits de l’homme et le droit humanitaire à l’école militaire de Colombie, commanda le Chemin du Bonheur pour former le personnel militaire. Les préceptes du Chemin du Bonheur sont ensuite passés à la télévision 100 fois par jour sur toutes les chaînes colombiennes. Plus de 20 000 officiers de police et militaires ont reçu leur exemplaire du Chemin du Bonheur ainsi que des supports visuels sur les droits de l’homme.

Au total, les policiers et les militaires ont distribué plus de 3 millions de livrets dans les rues colombiennes.

Le Colonel Prado est fier des résultats obtenus : « Je peux seulement dire que grâce à cette association, nous avons accompli de grandes choses et que de plus grandes choses encore se profilent à l’horizon. Avec une réduction de 50 % des chiffres de la criminalité dans mon pays et des statistiques qui continuent à s’améliorer, je vois que nous sommes en train d’atteindre nos objectifs. »

Quant au colonel Diaz, il a adressé des remerciements officiels à Ron Hubbard, auteur du Chemin du Bonheur, au nom de l’armée tout entière. Des reconnaissances ont été décernées à Ron Hubbard « Pour son aide à l’humanité grâce au livre du Chemin du Bonheur ».

Voici le témoignage du Bataillon Général Antonio Baraya des forces armées colombiennes : « De la même façon, nous apprécions vraiment ce que nous avons appris grâce aux documents et aux conférences. Nous avons pu réduire de façon significative le nombre de suicides parmi nos soldats et observer les bons résultats, assez incroyables, obtenus en apprenant à nos officiers, à nos soldats et à notre personnel civil à renforcer leurs valeurs éthiques et morales. Grâce à Ron Hubbard et à ses découvertes, la moralité et le bien-être de nos militaires se sont grandement améliorés. »

Pour regarder les vidéos illustrant les 21 préceptes du Chemin du Bonheur ou pour vous informer sur les actions de la campagne, visitez le site :

www.chemindubonheur.fr

Recherche

Brèves

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire (Vidéo)
jeudi 28 août 2014

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire (Vidéo)  >>lire la suite...

Notre lettre d’information d’avril 2014 est parue
jeudi 1er mai 2014

Sommaire : La Scientologie reconnue comme religion au Royaume Uni La Scientologie inaugure son nouveau centre spirituel, une cathédrale pour le futur L’Eglise de Scientologie lance une campagne d’information sur les actions humanitaires de ses « ministres volontaires » Lire la lettre  >>lire la suite...

17 Octobre : NOUVELLE RECONNAISSANCE DE LA SCIENTOLOGIE EN EUROPE
jeudi 17 octobre 2013

LA SCIENTOLOGIE EST PLEINEMENT RECONNUE COMME RELIGION ET ASSOCIATION D’UTILITE PUBLIQUE EN HOLLANDE La Cour d’Appel fiscale d’Amsterdam a rendu aujourd’hui 17 octobre 2013 une décision historique dans laquelle elle conclut que : « L’Eglise de Scientologie d’Amsterdam est confirmée comme étant une  >>lire la suite...

L’Eglise de Scientologie annonce porter l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, « loin des pressions de l’exécutif »
mercredi 16 octobre 2013

Cet arrêt est une première victoire en ce sens qu’il a définitivement débouté l’unique partie civile, l’association UNADFI, qui était venue polluer les débats illégalement tout au long du procès. En ce qui concerne le rejet du pourvoi, c’est une opportunité qui nous est offerte de porter cette affaire  >>lire la suite...

OSCE - L’Eglise de Scientologie dénonce : les pouvoirs publics français tentent d’exporter leur politique d’intolérance en Europe
mardi 15 octobre 2013

Lors de la Conférence d’examen sur la dimension humaine de l’OSCE, qui s’est tenue à Varsovie du 23/9 au 4/10/2013, l’Eglise de Scientologie a rappelé les tentatives répétées de la Miviludes pour convaincre les voisins européens de la France du bien-fondé de sa politique d’intolérance à l’encontre des  >>lire la suite...

Interview de Bashy Quraishy : le célèbre journaliste et militant des droits de l’homme a été pris à partie lors de la Conférence annuelle de la FECRIS à Copenhague
mercredi 9 octobre 2013

1. Qui est Bashy Quraishy ? 2. Résumé de quelques extraits 1. Qui est Bashy Quraishy ? Il est né en Inde, mais a grandi au Pakistan. Il est membre de plusieurs commissions, comités et conseils concernant les Droits de l’homme, les questions d’égalité ethnique ou religieuse, l’anti-racisme,  >>lire la suite...

Dernière vidéo

* MIVILUDES : La vérité sur des mensonges
* MIVILUDES : La vérité sur des mensonges

Ouvrages et dossiers

  • Les reconnaissance religieuses de la Scientologie en Europe et dans le monde Les reconnaissance religieuses de la Scientologie en Europe et dans le monde
  • The new heretics of France The new heretics of France
  • Réveil du religieux, éveil de la société Réveil du religieux, éveil de la société
  • France 2012, Inquisition en bande organisée France 2012, Inquisition en bande organisée
  • Liberté d'accès aux documents administratifs Liberté d’accès aux documents administratifs
  • La liste noire, un rapport sous influence La liste noire, un rapport sous influence